Sur mon chevalet et/ou sur ma table à dessin se succèdent plein d’idées et de médiums.

Aujourd’hui je renoue avec le pastel sec qui m’apporte un moment de détente et d’expérimentation.
J’ai choisi de travailler sur du papier pastel mi-teintes noir. Sachez que le papier pastel existe dans une variété de teintes, de textures et de marques différentes.

 

Dans les images pas à pas, vous constaterez que je pose d’abord des teintes plus pâles et planifie les lumières; chaque artiste procédera selon ses préférences et/ou le résultat souhaité.

Le pastel sec est disponible dans le format craie ainsi qu’en format crayon. La craie se travaille sur sa pointe, en utilisant son tranchant ou à plat.

C’est très bien de copier ce que l’on voit; c’est beaucoup mieux de dessiner ce que l’on voit plus que dans sa mémoire – Edgar Degas

Truc du métier : nettoyer, essuyer les craies pastel sur un chiffon si elles se salissent et/ou entreposez-les dans un contenant avec des compartiments dans lequel on déposera des grains de riz non-cuits.

L’un de mes artistes préféré est sans aucun doute Edgar Degas pour qui le pastel semble être le médium de prédilection.

Anne-Marie Boisvert
Artiste, blogueuse

Avertissement : Les informations contenues dans cet article sont données en toute bonne foi. N’ayant aucun contrôle sur les connaissances du lecteur, nous nous dissocions des résultats qui pourraient s’ensuivre.