Ne sous-estimez pas les possibilités du pastel à l’huile. Ce médium présent dans nos vies depuis fort longtemps est un médium créatif versatile, abordable et vraiment agréable à utiliser.

Je les recommande d’ailleurs souvent lors d’activités artistiques impliquant les enfants en bas âges. Certaines couleurs tel que celles de la compagnie Cray-pas sont considérées sans danger (bien entendu à condition de ne pas en manger…).

Ceci dit, il ne s’agit pas pour autant d’un médium uniquement conçu pour les enfants! Sachez que de grands artistes tel que Pablo Picasso les ont utilisés.

Les craies pastel à l’huile sont généralement faites de pigment, huile de lin, huile de ricin, de paraffine et de cire d’abeille.

Sur le marché vous trouverez plusieurs gammes, de qualité et d’onctuosité différente.

Créés pour prolonger le geste de la main les pastels gras ou pastels à l’huile s’emploient tel un crayon mais également au pinceau; pour se faire, on prélèvera la couleur sur le bout de la craie pour ensuite l’appliquer sur la surface. Pour plus de facilité l’emploie de White Spirit est parfois conseillé.

Une fois appliqué sur la surface, le pastel à l’huile peut être estompé, superposé et dilué aux grés de notre fantaisie. Ce qui signifie que l’on peut créer des œuvres picturales tel qu’on le fera avec de la peinture à l’huile.

Ce que j’apprécie des pastels à l’huile c’est son aspect “crayonné”, la texture et/ou la gestuelle qu’il est possible d’obtenir avec ceux-ci. Diverses techniques tel que le sgraffite, impasto sont aussi bien agréables à utiliser lors de la création d’œuvre peinte aux pastels à l’huile.

Le pastel à l’huile se travaille sur papier, carton, toile brute, plastique, aluminium, verre, toile traitée au gesso de même que sur les panneaux de bois. Ma surface préférée est sans aucun doute le bois que je scelle généralement avec une ou deux minces couches de gesso blanc ou noir. Il m’arrive aussi de travailler sur du bois non traitée, ce qui me permet de révéler des textures et des nuances en rapport avec le grain de bois.

Le pastel à l’huile ne sèche pas, il faut penser protéger notre œuvre sous verre avec un passe-partout, ce qui évite que le verre ne colle sur le pastel.

Pour les œuvres faites sur bois je les protège en appliquant délicatement un vernis conçu pour cette tâche. Sennelier en propose un en aérosol et Talens en offre un que l’on applique au pinceau. Ce vernis liquide est très efficace, deux minces couches suffisent pour sceller le pastel. À noter, le fini est lustré.

Truc du métier : le Polycrylic de Minwax est également efficace sur le pastel à l’huile.

Je vous invite donc à renouer avec ce médium qui s’emploie aussi en mix média.

Ici-bas un vidéo de 22 minutes dans lequel vous pouvez approfondir vos connaissances.

Pour téléchargez un pas à pas en format PDF suivre ce lien : CE 22 initiation pastel à l’huile, paysage contrejour