Au banc d’essai, pinceaux Neptune et Aqua Elite

Les meilleurs pinceaux pour peindre à l’aquarelle sont généralement ceux qui ont une bonne rétention d’eau et de pigment.

Rond, plat, angulaire etc. le choix revient essentiellement à l’artiste qui l’utilise.

Ce que je remarque c’est qu’en général les pinceaux les plus performants sont assez souples; les poils véritables tel que le petit gris (écureuil) et le poil de martre sont ceux qui sont les plus appréciés mais comme il sont dispendieux et de plus en plus rares les manufacturiers nous en propose de belles imitations tout aussi performantes.

A chaque artiste ses préférences, pour ma part lorsque je peins à l’aquarelle je priorise l’emploie des pinceaux ronds et particulièrement des ‘’Quill’’ dont la forme est plus ou moins malléable. Avec ceux-ci j’obtiens des résultats plus spontanés et fluides.

Afin de mieux cerner la différence entre les types de poils et leur comportement sur la surface je joins dans cet article un petit vidéo (pas de son, muette car une image vaut mille mots).

Au banc d’essai, les pinceaux ‘’Quill’’ et les ‘’Mottler’’ Neptune et Aqua Elite de la compagnie Princeton.
 

Les pinceaux Neptune sont en poils synthétiques qui imite le poil petit gris (écureuil) , tandis que les pinceaux Aqua Elite sont en poils synthétiques imitant le poil de martre.

Mes premières constatations : les deux sont très efficaces.

Les pinceaux Aqua Elite retiennent mon attention car ils sont plus réactifs; le pinceau reprend davantage sa forme lorsque l’on relâche la pression sur celui-ci. La rétention d’eau et de pigment est très satisfaisant. Avec celui-ci j’ai un excellent contrôle et sur sa pointe j’obtiens des traits précis.

Les pinceaux Neptune sont davantage flexibles et gardent davantage la forme créer par la pression exercée sur celui-ci. Cette particularité est appréciée par plusieurs peintres aquarellistes. Les traits obtenus avec celui-ci sont parfois moins précis mais plus spontanés. La rétention d’eau et de pigment est très satisfaisant.

Comme vous pouvez le constater entre les deux mon cœur balance.

Avec la belle saison printanière et durant l’été qui s’annoncent je les expérimenterai davantage puisque c’est la période de l’année ou je peins beaucoup à l’encre et l’aquarelle.

Je vous invite d’ailleurs à vous joindre aux différents groupes de croquis urbain tels que Croquis urbain Basse Laurentides, Croquis urbain Montérégie ou encore Urban sketcher de la région montréalaise.

Sur ce, bonne saison de croquis !

Anne-Marie Boisvert