peinture soluble à l'eau cobra

Les peintures à l’huile soluble à l’eau

‘’Peinture à l’huile qui se dilue à l’eau’’

Cette peinture qui se dilue à l’eau est très intéressante car elle sèche moins rapidement que l’acrylique, les fondus de couleurs sont faciles et agréables à faire. De plus, le nettoyage des pinceaux se fait simplement avec de l’eau.

Les gens ayant développé une allergie à la peinture à l’huile traditionnelle et/ou ceux qui n’aime pas utiliser les solvants seront certainement charmés par ces couleurs. Il s’agit aussi d’une alternative intéressante pour les adeptes de peinture acrylique qui souhaitent faire la transition vers la peinture à l’huile.

Le banc d’essai du jour avec la peinture Cobra de Royal Talens

On peut mélanger la peinture soluble à l’eau en petite proportion avec l’huile traditionnelle sans aucun problème puisqu’elle est compatible et miscible entre elles. Il faut cependant respecter le ratio suivant (3:1) de Cobra pour que la peinture puisse se diluer à l’eau.

La peinture Cobra se travaille comme la peinture à l’huile traditionnelle et son temps de séchage est le même que l’huile traditionnelle.

Le paysage qui suit a d’abord été peint à l’huile traditionnelle. Après un bon moment de séchage, je propose de continuer le travail avec la peinture Cobra soluble à l’eau afin d’en connaître les particularités et tester la compatibilité.

Comme on nettoie les pinceaux avec de l’eau, les pinceaux Polytip Catalyst me semble un choix judicieux car les poils de porc ont tendance à s’imprégner d’eau. Il faut, pour peindre à l’huile, des pinceaux qui ont une certaine résistance pour effectuer les brossages des surfaces.

Un autre avantage lorsque l’on travaille avec ce médium soluble à l’eau est le fait que la peinture se conserve plus longuement sur la palette ; on peut reprendre l’élaboration le lendemain et utiliser les couleurs sorties des tubes la veille. Disposez-les sur une palette de type ”Wet Palette” et elles se conserveront plus longtemps.

On mélange les couleurs solubles à l’eau avec une spatule ou encore avec le pinceau. Pour la diluer, il existe tout comme à l’huile des médiums conçus pour cette tâche. Le médium fluidifie les couleurs et agit comme liant, il rend aussi les couleurs plus brillantes. Le médium glacis sera davantage utile pour effectuer des superpositions de couleurs transparentes. La pâte à peindre augmente la transparence tout en maintenant la viscosité des couleurs. Noter que les médiums ci-haut mentionnés se diluent à l’eau également; si vous désirez rendre le tout moins ”gras” simplement ajouter de l’eau au médium utilisé. En ajoutant de l’eau, la peinture séchera plus rapidement puisque posée en mince couche. Les applications et dilutions subséquentes devront respecter le principe de gras sur maigre, donc employer moins d’eau pour une meilleure adhérence des couleurs.

Sous ce lien vous trouverez des informations très utiles https://www.royaltalens.com/fr/produits/couleurs-a-lhuile/Couleurs-a-lhuile-diluable-a-leau-cobra-artist/?productCode=2105P

Fermette de la Rivière Cachée (copyright Anne-Marie Boisvert)

-On pose d’abord des nuances de couleurs plus sombres sur lesquelles on superpose des couleurs plus lumineuses et/ou plus pâles.
-Il est essentiel de bien identifier les sources de lumières pour planifier les ombrages. Le contraste amène un effet de profondeur toujours intéressant.
-Ce qui est beau en photographie ne l’est pas forcément en peinture.
-Un travail d’observation est requis pour entreprendre ce genre de projet.

Quelques constatations et conseils :
-Parce que la Cobra est de très bonne qualité, l’agent de dissolution n’affecte pas la peinture à l’huile pour la rendre gommeuse ou collante.
-Les couleurs qui contiennent du blanc sèchent moins rapidement. Les bruns et verts semblent sécher plus rapidement. Le rouge Cramoisie prend plus de temps à sécher également.
-L’épaisseur d’application a aussi une incidence sur le temps de séchage évidemment.
-Les peintures à l’huile et/ou les peinture à l’huile soluble à l’eau (Cobra) sont idéales pour élaborer des fondus de couleurs car le délai de séchage laisse amplement de temps pour le faire.

Talens Cobra Artist présente également une gamme étudiante (Talens Cobra Study) de cette marque de qualité voir : https://www.royaltalens.com/fr/produits/couleurs-a-lhuile/couleurs-a-lhuile-diluable-a-leau-cobra-study/?productCode=2505P 

Disponible également la peinture Duo Holbein qui a dans cette gamme les couleurs Luminous utilisées dans ce projet (oiseau): http://www.holbeinartistmaterials.com/duo-aqua-oil-color/

Voir aussi la gamme Artisan de Windsor & Newton :  http://www.winsornewton.com/na/shop/oil-colour/artisan-water-mixable-oil-colour

Conférences virtuelles voir : https://annemarieboisvert.com/conference-virtuelle-en-ligne/

Ma mission, apprendre et partager!

Anne-Marie Boisvert
Artiste, enseignante spécialisée en recherche et développement de produits artistique en arts visuels
info@annemarieboisvert.com

Avertissement : Les informations contenues dans cet article sont données en toute bonne foi. N’ayant aucun contrôle sur les connaissances du lecteur, nous nous dissocions des résultats qui pourraient s’ensuivre.

image 600 x 340 video

Mix média pastel sec sur fond d’aquarelle

L’aquarelle est un médium super intéressant à utiliser pour colorer le papier avant de peindre au pastel sec. Bien entendu les adeptes de pastel utilisent souvent des papiers colorés conçus pour cette tâche, d’ailleurs il en existe plusieurs teintes sur le marché.

Ceci dit lorsque l’on colore d’abord soi- même la surface cela nous donne l’occasion de bien cibler les endroits et couleurs adéquates en relation avec le sujet peint. Par exemple, le ciel peut être coloré différemment que le reste du paysage projeté et les couleurs utilisées peuvent aussi être plus intenses par endroit ce qui donne des résultats tout en contraste.

Le papier aquarelle régulier peut être utilisé en le traitant d’abord avec un Gesso transparent ou un médium Pumice pour favoriser l’adhérence du pastel sec qui y sera superposé. Il existe aussi des médiums expressément conçu pour le pastel dans différentes compagnies tel que Golden et Art Spectrum. Ici-bas un exemple sur papier aquarelle au grain fin traitée d’abord avec le Gesso transparent Amsterdam.


Au banc d’essai j’ai testé le Gesso transparent Liquitex ainsi que le Gesso transparent Amsterdam ainsi que le médium Pumice Amsterdam. Le Gesso Liquitex et le médium Pumice sont plus granuleux, ce qui permet une plus grande saturation (superposition) de pastel, le Gesso Amsterdam est quant à lui plus lisse mais son aspect mat accepte et favorise l’adhérence du pastel sec.

Marche à suivre

Fixer le papier aquarelle de votre choix sur une surface à l’aide de ruban cache et appliquer une mince couche de Gesso transparent. Laissez sécher. Certains artistes poserons préférablement le Gesso ou Pumice par dessus la coloration à l’aquarelle.

Peindre rapidement une ébauche colorée à l’aquarelle, laissez sécher.

Peindre à l’aide de pastel sec en frottant délicatement la craie de manière à ne pas trop saturer la surface si vous souhaitez superposer plusieurs couleurs. Ici-bas projet peint sur papier grain texturé.

Truc du métier : on fixe le papier pour éviter l’ondulation lors de l’application du Gesso et/ou de l’aquarelle mais aussi pour faciliter l’exécution sur une surface plane et stable.

Matériel suggéré
-Gesso Liquitex ou Gesso Amsterdam transparent ou médium Amsterdam Pumice fin #126
-Papier aquarelle 140lbs blanc et/ou noir
-Aquarelle Van Gogh (interférence et/ou couleurs variées au choix)
-Pastel sec Rembrandt (couleurs variées au choix) Pinceau aquarelle Quill de Princeton (ou autres selon votre choix)
– Ruban cache

Dans les exemples illustrant cet article j’ai testé plusieurs types de papier, parfois pressé à froid et aussi certain plus texturés. Le choix de la surface dépend bien entendu du résultat souhaité. L’aquarelle et le pastel se divulgueront en rapport avec la trame du papier et/ou du type de Gesso employé.

Pastel sur Gesso liquitex VS pastel sur Gesso Amsterdam transparent dans les exemples qui suivent.

On peut aussi simplement travailler directement sur le papier aquarelle. Ici-bas, j’ai coloré délicatement avec du pastel sec, j’ai ensuite appliqué de l’eau pour dissoudre le tout afin que les pigments pénètrent le papier. On laisse sécher et on revient avec une seconde application de pastel. Cette fois on ne dissoudra pas, on applique le pastel en légère superposition. Dans ce cas comme nous n’avons pas appliqué de Gesso transparent le papier accueillera pas autant de superposition de couleurs pastels mais les résultats sont tout de même intéressants.

Démonstration en vidéo

Artiste à découvrir Monet Cafe’ with Artist Susan Jenkins

https://www.youtube.com/watch?v=wCtYaZto20M

Les informations données dans cet article ne garantie pas les résultats, chaque artiste doit faire ses propres expériences et choisir ce qui lui convient. Toutefois il me fait plaisir d’apprendre et partager avec vous le fruits de mes récentes découvertes.

Anne-Marie Boisvert
artiste spécialisée en recherche et développement des arts visuels.
info@annemarieboisvert.com